Vous cherchez quelque chose ?

Nathalie Seiler-Hayez

Directrice générale, Beau-Rivage Palace
Lausanne, Suisse 40-50 ans
Votre lieu de résidence, ville ou région, activité et si vous aimez votre lieu de résidence (ville, région,,,) ?
Après plus de 20 ans entre Paris, Londres et New York, me voici à Lausanne depuis 6 ans où je profite pleinement de la qualité de vie que la région peut offrir. J’aime ce calme, cette sérénité, cette nature si proche… Il m’aura fallu toutes ces années à l’étranger pour réaliser à quel point mon pays est merveilleux…
Vos adresses incontournables près de chez vous ?
Inscrites au patrimoine de l’Unesco, les vignes du Lavaux qui dominent le lac… Prendre un VTT tôt le matin et aller me promener au milieu de ce sublime paysage… ou juste filer à la montagne, c’est si facile de Lausanne.
Vos adresses préférées sur Terre ?
Je suis très sensible aux paysages, qu’il s’agisse de mer, de montagne, de désert ou de campagne, ils me transportent et m’apportent tant d’émotions… J’ai grandi avec des parents qui passaient leur temps à voyager, j’ai beaucoup rêvé au travers de leurs photos. J’ai encore tellement à découvrir.
Pensez-vous qu'il soit important de voyager et pourquoi ?
Avec des parents qui passaient leur temps à voyager, cette culture et donc bien présente chez moi. C’est essentiel pour comprendre le monde, s’ouvrir à d’autres cultures, grandir, apprendre la tolérance, s’inspirer, contempler, respirer… j’ai toujours soif d’apprendre, de comprendre, j’aime les gens tout simplement et quoi de mieux que les voyages pour assouvir tous ces besoins.
Que pensez-vous de l’avenir du voyage et ce que nous devons (citoyens) considérer ?
La dimensions écologique, le respect de la nature, des différentes cultures … le tourisme boulimique n’a plus le droit d’être. Il s’agit avant tout de respecter le lieu visité et ce dans tous les domaines. Je pense que le Corona nous a fait comprendre à quel point le voyage est essentiel. Des que ce sera à nouveau possible, les gens vont faire la queue pour s’envoler… mais ce sera, je le souhaite, un tourisme plus respectueux, moins invasif.
En tant que femme, comment jugez vous l’avenir de notre terre ou de nos sociétés. ?
Le rapport du GIEC qui vient de sortir nous montre l’urgence de la situation. Je crois fermement que la nouvelle génération est à l’écoute de la planète et que nous trouverons ensemble des solutions pour construire un nouveau modèle. Outre la dimension écologique, nous devons impérativement nous réinventer, nous sommes à la fin d’un cycle… nous devons retrouver des valeurs humaines, de partage et de coeur. Il suffit de regarder l’impact de la pandémie dans le monde. L’industrie touristique a certainement beaucoup souffert mais pour certains, c’est devenu une question de survie. De nombreuses populations vivent grâce au touristes et nombreux sont ceux qui sont tombés dans la précarité. Ces injustices me font bondir…
Comment pensez-vous y contribuer ? Des femmes qui vous marquent?
J’estime avoir beaucoup de chance, je suis pleine de gratitude et j’ai besoin de donner en retour. Cela fait partie de mon épanouissement. La recherche du sens est primordiale chez moi et s’accentue en vieillissant. Au travers de mon travail, je peux avoir un impact aussi bien auprès de mes employés, collègues, clients ou fournisseurs. C’est au travers de petites attentions que nous pouvons tous faire la différence… il y a tellement de femmes (et d’hommes) qui m’inspirent et pas forcément des célébrités…
Quel serait votre rêve de voyage ?
Un trek au Bhoutan, le Vietnam, le Népal, l’Antarctique, faire de la peau de phoque sur les fjords en Norvège… et tant d’autres… je suis une grande rêveuse…
https://www.brp.ch/en/home/https://ch.linkedin.com/in/nathalie-seiler-hayez
< prev
next >
partager...
En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser l'utilisation du site et nous aider dans nos efforts de marketing. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d'informations