JANE HALL

“Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte”

Le Dr. Jane Hall à l’origine du collectif architectural londonien Assemble signe un ouvrage aux éditions Phaidon consacré aux plus belles œuvres architecturales réalisées par des femmes du XXème siècle à nos jours. Souvent reléguées au second plan, voire niées, les femmes architectes retrouvent la place qui leur est due au cœur d’un livre qui valorise leur travail.

L’approche de Jane Hall se distingue par sa singularité. Elle n’a pas souhaité écrire un livre sur les femmes architectes, mais un ouvrage passionnant sur l’architecture destiné aux amateurs du genre et aux personnes curieuses de leur époque. « Les femmes sont jugées sur leur personnalité avant de l’être sur leur travail », regrette la première lauréate de la bourse d’études Lina Bo Bardi (2013). Celle qui a étudié l’architecture au King’s College de Cambridge et au Royal College of Art de Londres dénonce le sexisme inhérent à la profession avec un ouvrage qui valorise la contribution des femmes à l’architecture, sans leur prêter un style consubstantiel à leur genre.

De grands noms de l’architecture française sont répertoriés dans ‘Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte’ : Odile Decq, Manuelle Gautrand, Anne Lacaton, Anouk Legendre à l’origine de la Cité du Vin à Bordeaux, Charlotte Perriand ou encore Elisabeth de Portzamparc.

On y retrouve des œuvres de premier plan : The Broad à Los Angeles d’Elizabeth Diller reconnaissable à sa façade de béton en nid d’abeille, le musée d’art contemporain de Cleveland ou encore la réalisation tout en obliques et en miroirs de Farshid Moussavi. Une attention particulière est portée à la pluralité des genres : maisons individuelles, hôtels, musées, bibliothèques, gratte-ciels, espaces culturels, habitat collectif, centre culturel. Jane Hall les passe en revue au fil des pages pour nourrir la curiosité de ses lecteurs.

Ce beau livre publié aux éditions Phaidon célèbre de grandes architectes d’hier et d’aujourd’hui, sans hiérarchie. Les noms de chacune sont classés par ordre alphabétique avec une courte présentation pour mettre en contexte les photographies des réalisations sélectionnées. L’ouvrage s’achève sur une rétrospective en images pour mieux appréhender l’évolution de l’architecture au fil des décennies écoulées. « Le manque de parité dans l’architecture est accentué par l’absence de modèles. Je n’ai jamais eu de modèle féminin » a déclaré l’architecte japonaise Toshiko Mori. Cette bible de l’architecture au féminin apporte une belle pierre à l’édifice de la représentativité.

Lisa Azouz
©JaneHall
March 23, 2022
partager...